Récupérer les mots de passe wifi sous Windows

Récupérer les mots de passe wifi sous Windows

Cet article explique comment récupérer les mots de passe wifi sous Windows. Il faudra au préalable avoir un accès en tant qu’administrateur sur l’ordinateur.

Tutoriel de Hijack :

1. Récupération de la clé wifi

Pour récupérer la clé wifi, il faut utiliser un programme appelé WirelessKeyView. Une fois lancée, celui-ci permet d’afficher toutes les clés des réseaux sans fil (WEP, WPA …) enregistrées sur votre ordinateur depuis les services de configuration de Windows (XP ou Vista).

Le logiciel WirelessKeyView est téléchargable en :

* version 32 bits
* version 64 bits

2. Décodage de la clé wifi

Parfois, le logiciel WirelessKeyView fournit la clé wifi uniquement au format hexadécimal. Il faudra donc la convertir en ASCII afin d’obtenir le mot de passe en clair. Pour effectuer cette conversion, vous pouvez soit le faire via un site web ou en utilisant ce petit programme php :

Code :
<?php
function decrypt($string) {
for ($i = 0; $i < strlen($string); $i = $i + 2)
$out .= chr(hexdec($string{$i}.$string{$i+1}));
return addslashes($out);
}
echo decrypt("34346672656XXXXXXXXXXXXXXXXXXX769746164343");
?>
 Qu’est-ce que le WI-FI ? 
Source : Wikipédia :

Le Wi-Fi1 est un ensemble de protocoles de communication sans fil régis par les normes du groupeIEEE 802.11 (ISO/CEI 8802-11). Un réseau Wi-Fi permet de relier par ondes radio plusieurs appareils informatiques(ordinateur, routeur, smartphone, décodeur Internet, etc.) au sein d’un réseau informatique afin de permettre la transmission de données entre eux.

Les normes IEEE 802.11 (ISO/CEI 8802-11), qui sont utilisées internationalement, décrivent les caractéristiques d’un réseau local sans fil (WLAN). La marque déposée « Wi-Fi » correspond initialement au nom donné à la certification délivrée par la Wi-Fi Alliance (« Wireless Ethernet Compatibility Alliance », WECA), organisme ayant pour mission de spécifier l’interopérabilité entre les matériels conformes à la norme 802.11 et de vendre le label « Wi-Fi » aux matériels répondant à ses spécifications. Pour des raisons de facilité d’usage (et de marketing) le nom de la norme se confond aujourd’hui avec le nom de la certification (c’est le cas en France, en Espagne, au Canada, en Suisse, en Tunisie…). Ainsi, un réseau Wi-Fi est en réalité un réseau répondant à une des normes IEEE 802.11. Dans d’autres pays (en Allemagne, aux États-Unis[réf. souhaitée] par exemple) de tels réseaux sont aussi nommés par le terme générique WLAN : Wireless LAN (réseau local sans fil).

Grâce aux normes Wi-Fi, il est possible de créer des réseaux locaux sans fil à haut débit. En pratique, le Wi-Fi permet de relier des ordinateurs portables, des machines de bureau, des assistants personnels (PDA), des objets communicants ou même des périphériques à une liaison haut débit : de 11 Mbit/s1théoriques ou 6 Mbit/s réels en 802.11b, à 54 Mbit/s théoriques ou environ 25 Mbit/s réels en 802.11aou 802.11g, 600 Mbit/s théoriques pour le 802.11n2,3, et 1,3 Gbit/s4 théoriques pour le 802.11acnormalisé depuis décembre 2013.

La portée atteint plusieurs dizaines de mètres en intérieur (généralement entre une vingtaine et une cinquantaine de mètres). Ainsi, des fournisseurs d’accès à Internet peuvent établir un réseau Wi-Fi connecté à Internet dans une zone à forte concentration d’utilisateurs (gare, aéroport, hôtel, train…). Ces zones ou points d’accès sont appelés bornes Wi-Fi ou points d’accès Wi-Fi ou « hot spots ».

Laisser un commentaire